mai 26, 2024
LA SOCIÉTÉ "MY MEDIA GROUP " SOCIÉTÉ ÉDITRICE DU QUOTIDIEN "DAKARTIMES" DERKLE CITE MARINE N° 37. EMAIL: courrierdkt@gmail.com. SITE WEB: www.dakartimes.net.
Politique

Devant une foule en liesse, Amadou Ba affirme : Kaolack redeviendra le grenier du Sénégal»

À force que la campagne avance, le candidat de la coalition Benno Bokk Yakaar, prend de la bouteille. Il gagne naturellement en popularité. C’est l’impression qui se dégage, en tout cas, au regard des foules qu’il draine.

Ce 18 mars à Kaolack, sa réception aux Niarry Tally, nichés entre les lycées Valdiodio Ndiaye de Sam et Abdoulaye Niasse de Ndorong, a dépassé toutes les attentes. Elle était tout simplement impressionnante pour ne pas dire spectaculaire. Ce fut un belle fête! Jakartamen, jeunes, femmes et simples militants ont rivalisé d’ardeurs, sur le pavé des deux allées, comme pour faire comprendre à Bby que son candidat est le seul qui mérite de présider à leur destinée.

On sent la joie. L’enthousiasme. Mais surtout, on sent l’engagement à travers la masse. Elle semble prête à tout, pour accompagner Amadou Ba au Palais de l’avenue Roume. Pour ce faire, elle s’est surtout montrée patiente, attendant son candidat des heures durant sans broncher. Sans doute, persuadée que c’est l’homme de la situation. Celui qui doit porter notre pays vers l’émergence, à quelques semaines du démarrage de l’exploitation du pétrole et du gaz.

À ce rythme, les records de Ndioum, Saint Louis, Kolda… vont sans conteste tomber. On est même tenté d’affirmer que Kaolack a fait mieux que les autres départements.

«Dimanche, vous jubilerez, parce qu’on gagnera»

Les Niarry Tally, pourtant longues de plusieurs centaines de mètres n’ont pas su contenir les foules qui les ont ralliés. Ici à Kaolack, comme dans les autres cités visitées par le candidat Amadou Ba, les responsables politiques ont tu les divergences pour sceller l’union des cœurs et la synergie des actions dans le but de porter AB2024 au sommet de l’Etat.

Une posture qui, vraisemblablement, est un bon présage pour le Benno. Aux anges face au public Saloum Saloum, Amadou Ba déclare que «Kaolack a démontré que Bby est une machine imparable. Elle broie tout sur son passage. «Je n’ai pas de doute. Dimanche vous serez là à jubiler, parce qu’on battra nos adversaires à plate couture. Ce sera le début de l’ère de la consolidation, de l’amélioration et de l’accélération».

Restaurer les sols du Saloum

Le premier défis du bassin arachidier en terme agricole sera, de l’avis d’Amadou Ba, «la restauration des sols du Saloum pour régler définitivement les problèmes liés à la salinisation et à l’appauvrissement des terres. Le Saloum doit être le grenier du Sénégal. Une région où l’on transformera les produits issus de notre agriculture grâce à l’édification d’entreprises agro-alimentaires. Le Saloum a un rôle à jouer pour la souveraineté alimentaire de notre pays».

Après le chemin de fer, indique AB2024, «notre priorité pour la ville de Mbossé sera de réhabiliter le port, afin de dynamiser l’économie régionale. D’autant que l’autoroute à péage est en phase de finalisation ».

Kaolack souvent décriée pour son insalubrité sera, dès 2025 inscrite dans un programme spéciale d’assainissement. Il viendra en appoint à la réparation de la voirie interne et à l’extension du réseau d’adduction d’eau pour rendre le liquide précieux accessible à tous.

AB2024 émerveillé par Kaffrine

Ndoucoumane en fête !

Oh les couleurs! Qu’elles sont belles! Que dire de cette forêt humaine. Elle peuple le Ndoucoumane. Essaime partout, dans toutes les rues, tous les quartiers. Finalement on se demande c’est où exactement le lieu du meeting. Ou alors il y’a meeting à chaque coin de rue? Une folle ambiance s’empare de Kaffrine. Indescriptible. Elle provoque joie contagieux et déchaînement. Sans doute accentuée par le son du Ngoyaan que laissent échapper les cordes vocales des cantatrices locales.

Oh cet autre art, si original, si inconnu dont le rythme apparenté aux Zikr Niassene, fait frissonner. Il crée l’émotion, captive les attentions. Comment oublier le passage du groupe Bideew boubess. Il a tenu l’assistance en haleine au rythme du «Amadou Ba lanu wolu» (nous avons confiance en Amadou). Plus qu’un meeting, Kaffrine nous gratifie d’un spectacle de haute facture. C’est l’extase!

Des limites la Capitale départementale en passant par la place de l’hôtel de ville jusqu’au terrain de l’école 4 qui abrite le méga meeting, point de surface inoccupée. Une forêt de jambes, d’hommes et de femmes, d’enfants, d’adultes et de vieux se disputent l’espace.

Kaffrine, une fois n’est pas coutume, démontre sa capacité de mobilisation. Pour recevoir Amadou Ba, le Ndoucoumane a mis les petits plats dans les grands. Il offre à son hôte un spectacle riche en couleurs. Les éclats des fumigènes scintillent dans le ciel. Ils sont enchanteurs et semblent raviver les cœurs. Les déflagrations du feu d’artifice produisent du son, de la lumière et de la fumée dans l’espace aérien Kaffrinois.

On est même tenter d’affirmer qu’il n’y a point d’opposition à Kaffrine. Les jeux semblent déjà faits. Puisqu’à coup sûr, l’ouragan Benno emportera tout sur son passage.

Faveur aux personnes vivant avec un handicap

Touché au plus profond de lui même, le candidat de la mouvance présidentielle, apprécie à sa juste valeur le dévouement des militants et sympathisants. Il évoque la carte d’égalité des chance qui, à ses yeux, a été une trouvaille magistrale. Le problème subsiste au niveau de nos administrations. Il faudra les mettre aux normes. Et faire valoir une discrimination positive en faveur des personnes vivant avec un handicap. Cette catégorie a plus de chance d’être pauvre. De ce fait, annonce l’ancien Premier ministre, «ces personnes avec un handicap seront favorisées par les politiques publiques.

50 milliards FCfa alloués à chaque région dès 2025

À partir de l’année prochaine, renseigne le candidat de Bby, «on dotera chaque région de 50 milliards FCfa. Chaque année le budget grève de 300 milliards FCfa au moins. C’est là qu’on tirera une partie des fonds ». Ce qui n’a rien à voir avec les fonds de dotation ou fonds d’équipement. «On fera tout ça pour permettre aux régions de faire face à certaines urgences au lieu de toujours attendre l’intervention de l’Etat centrale» explique t il.

Président… du Sénégal ou des Sénégalais?

Amadou Ba veut être «plus que le Président de la République du Sénégal. Il préfère être le Président des Sénégalais». Un chef d’Etat proche de son peuple, dont l’ambition est de réduire drastiquement la pauvreté. En donnant la même chance à tous les citoyens. Par ailleurs, l’ancien PM envisage durant son quinquennat de construire l’autoroute Kaolack Tamba. En plus de réaliser un nouveau chemin de fer, à côté de celui qui a déjà été réhabilité.

AB2024 émerveillé par Kaffrine : Ndoucoumane en fête !

Oh les couleurs! Qu’elles sont belles! Que dire de cette forêt humaine. Elle peuple le Ndoucoumane. Essaime partout, dans toutes les rues, tous les quartiers. Finalement on se demande c’est où exactement le lieu du meeting. Ou alors il y’a meeting à chaque coin de rue? Une folle ambiance s’empare de Kaffrine. Indescriptible. Elle provoque joie contagieux et déchaînement. Sans doute accentuée par le son du Ngoyaan que laissent échapper les cordes vocales des cantatrices locales.

Oh cet autre art, si original, si inconnu dont le rythme apparenté aux Zikr Niassene, fait frissonner. Il crée l’émotion, captive les attentions. Comment oublier le passage du groupe Bideew boubess. Il a tenu l’assistance en haleine au rythme du «Amadou Ba lanu wolu» (nous avons confiance en Amadou). Plus qu’un meeting, Kaffrine nous gratifie d’un spectacle de haute facture. C’est l’extase!

Des limites la Capitale départementale en passant par la place de l’hôtel de ville jusqu’au terrain de l’école 4 qui abrite le méga meeting, point de surface inoccupée. Une forêt de jambes, d’hommes et de femmes, d’enfants, d’adultes et de vieux se disputent l’espace.

Kaffrine, une fois n’est pas coutume, démontre sa capacité de mobilisation. Pour recevoir Amadou Ba, le Ndoucoumane a mis les petits plats dans les grands. Il offre à son hôte un spectacle riche en couleurs. Les éclats des fumigènes scintillent dans le ciel. Ils sont enchanteurs et semblent raviver les cœurs. Les déflagrations du feu d’artifice produisent du son, de la lumière et de la fumée dans l’espace aérien Kaffrinois.

On est même tenter d’affirmer qu’il n’y a point d’opposition à Kaffrine. Les jeux semblent déjà faits. Puisqu’à coup sûr, l’ouragan Benno emportera tout sur son passage.

Faveur aux personnes vivant avec un handicap

Touché au plus profond de lui même, le candidat de la mouvance présidentielle, apprécie à sa juste valeur le dévouement des militants et sympathisants. Il évoque la carte d’égalité des chance qui, à ses yeux, a été une trouvaille magistrale. Le problème subsiste au niveau de nos administrations. Il faudra les mettre aux normes. Et faire valoir une discrimination positive en faveur des personnes vivant avec un handicap. Cette catégorie a plus de chance d’être pauvre. De ce fait, annonce l’ancien Premier ministre, «ces personnes avec un handicap seront favorisées par les politiques publiques.

 

50 milliards FCfa alloués à chaque région dès 2025

À partir de l’année prochaine, renseigne le candidat de Bby, «on dotera chaque région de 50 milliards FCfa. Chaque année le budget grève de 300 milliards FCfa au moins. C’est là qu’on tirera une partie des fonds ». Ce qui n’a rien à voir avec les fonds de dotation ou fonds d’équipement. «On fera tout ça pour permettre aux régions de faire face à certaines urgences au lieu de toujours attendre l’intervention de l’Etat centrale» explique t il.

Président… du Sénégal ou des Sénégalais?

Amadou Ba veut être «plus que le Président de la République du Sénégal. Il préfère être le Président des Sénégalais». Un chef d’Etat proche de son peuple, dont l’ambition est de réduire drastiquement la pauvreté. En donnant la même chance à tous les citoyens. Par ailleurs, l’ancien PM envisage durant son quinquennat de construire l’autoroute Kaolack Tamba. En plus de réaliser un nouveau chemin de fer, à côté de celui qui a déjà été réhabilité.

AB2024 à Guingueneo, Gossas et Diourbel : Liesse et communion avec Amadou Ba 

Le terrain douze du quartier Thierno kandji de Diourbel a accueilli ce 19 mars le candidat Amadou Ba. Pour l’occasion, onze des douze maires du département ont juré fidélité à Benno Bokk Yakaar, en présence des différents responsables politiques.

C’est, d’ailleurs, fort de cette puissance que l’édile de Diourbel, Malick Fall a pris l’engagement de rafler la mise dans son fief pour faire d’Amadou Ba, au soir du scrutin, le cinquième président de la République du Sénégal.

Face à la déferlante venue l’acclamer, le porte drapeau de Bby a magnifié la dynamique unitaire des hommes politiques locaux. Gage d’un triomphe certain des marron beiges. L’ancien Premier ministre, à en outre promis d’apporter une solution définitive aux récurrents problèmes d’inondations dans la ville de Diourbel.

Il confie aussi que partout où sa caravane est passée, des hordes de citoyens dévoués et décidés à l’élire ont accueilli et acclamé son cortège. C’est le cas à Bak Samba Dior, Guinhueneo, Ourour et Gossas.

Amadou Ba, pour ceux qui l’ignorent, a une vieille histoire avec le Baol où il a fourbi ses armes de fonctionnaire, après sa sortie de l’Ena.

AB2024 tend la main à Dionne président 

Il se satisfait, par ailleurs, du fait que «l’esprit Benno soit une réalité à Diourbel. Car c’est la seule façon d’éviter que le pays tombe dans des mains inexpertes».

AB2024 promet, pour conclure, qu’une fois porté à la magistrature suprême, «l’accès universel à l’eau et à l’électricité sera une réalité partout au Sénégal.

À Gossas, fief de Mohamed Boun Abdallah Dionne, qu’Amadou Ba a salué avec déférence avant de l’inviter à revenir au bercail, pour continuer, avec tous les alliés, la construction du pays, le département semble vouloir rester dans l’escarcelle du Benno.

Ousmane Gandhy Ba

2-Saint-Louis-Dagana et Podor : Mamadou Lamine Diallo mobilise au Nord

Le Président Mamadou Lamine Diallo au quai de pêche de Saint Louis a réaffirmé sa volonté de suspendre les contrats délivrés aux pêcheries étrangères. La pêche concerne et nourrit plus de 600 mille familles au Sénégal affirme t’il. Les travaux de l’embouchure seront engagés dès les premiers jours de fonction à la tête de notre pays de me que la navigation du fleuve sera rendu possible. S’agissant de l’exploitation du gaz et du pétrole, des renégociations sont inévitables. « Il est vrai que les ressources naturelles appartiennent au peuple, mais ceux qui en subissent directement les impacts environnementaux dans leurs localités ,doivent avoir des dividendes à part » dixit MLD MLD appelle Saint Louisiens à voter pour lui pour une rupture responsable porteuse de paix et de stabilité au Sénégal car selon lui, il connaît les enjeux sous régionaux et il peut parler avec les grande.

3-Visite de courtoisie à la famille de Macky Sal : Amadou Ba reçoit la bénédiction de l’oncle du Président

Le Premier ministre, Amadou Ba, après un meeting grandeur nature à Fatick et une nuit paisible dans la capitale du Sine, a rendu visite à la famille du Président Macky Sall.

Il a été reçu, sur place, par Samba Thimbo, oncle maternelle du chef de l’Etat.

Heureux de recevoir le candidat de Benno Bokk Yakaar, le patriarche a apprécié le déplacement de l’ancien Premier ministre à qui il a prodigué des conseil avant de formuler des prières pour lui. Ému et satisfait à la fois, le Vieux Thimbo a également souhaité une fin de campagne heureuse et un triomphe du porte drapeau de Bby, au premier tour, au soir du scrutin du 24 mars 2024. Il a en outre apprécié à sa juste valeur le geste du candidat de Benno, qui l’a profondément touché.

Amadou Ba, par devoir et par reconnaissance, à tout ce que Macky Sall constitue pour lui, mais aussi, pour tout ce qu’il a fait pour le Sénégal, ne pouvait pas dire au revoir à la cité de Mame Mindis, sans poser un acte pareil. Acte qui va droit au cœur de la famille de Macky Sall mais aussi de toutes les populations du quartier Peulhga ou les Sall ont fait leurs humanités.  Les riverains, en chœur ont scandé «Amadou 5e Président » et ovationné sans discontinu le candidat de Benno. Ousmane Gandhy Ba

4-Amadou Ba au royaume d’enfance de son mentor : Fatick fait honneur à AB2024 et célèbre Macky Sall

La culture sérère, son folklore, ses bakks… Quel régale! Ça fait du bien. Ça fait s’évader et ça fait prendre du plaisir. Le Ndiouck, les chants qui l’accompagnent, au rythme des Gamb font dissiper la fatigue.

Ce n’est pas exagéré. On se revigore, et on se sent prêt à repartir, de plus belle, après un long périple. Cette rythmique, son harmonie, les vibrations qu’elle provoque, vous transpercent, vous transportent et vous touchent au plus profond de votre être.

Nous sommes à Fatick. Au cœur du Sine, la terre de Mame Mindis. Cette terre qui a donné au Sénégal, Macky Sall, quatrième Président de la République, accueille son candidat et très probablement son successeur à la tête de l’Etat.

Dans le royaume d’enfance de son ancien patron, Amadou Ba est reçu avec tous les honneurs. On lui dresse le tapis rouge. Ici, la mobilisation, l’engagement, la détermination mais surtout la ferme volonté de tous, de lui accorder leurs voix, est saisissante. À la limite, on célèbre AB2024 qui a parcouru le pays en fervent défenseur des couleurs du Benno.

Amadou Ba, de par ses prestations à travers le territoire national, dans le cadre la campagne électorale, a fini par convaincre les plus sceptiques, que Bby reste le seul choix qui vaille. Ses camarades gonflés en bloc l’ont rappelé, sur l’esplanade de Fatick, en face de la Mairie.

La cité de Mame Mindis est fier de son fils, Macky Sall. Elle l’est tout autant pour celui qu’il a choisi parmi tous postulants à la candidature du Benno, Amadou Ba.

L’enfant Haal Pulaar que les Séréres, ont adopté, aimé et chéri est dans le cœur de chaque Fatickois. Il a fini d’y installer un autre, originaire lui aussi, du Fouta. Certes, c’est l’ancien Premier ministre qu’on reçoit avec tous les honneurs mais, à y voir de plus près, c’est Macky Sall qu’on célèbre et qu’on «exhibe» fièrement.

Amadou Ba en a tellement conscience, qu’il a tenu à rendre un vibrant hommage au Président sortant. Ne manquant pas d’évoquer le rôle déterminant joué par ce dernier et qu’il continue de jouer pour faire triompher Bby au soir du scrutin du 24 mars 2024. À en croire l’ancien Premier ministre, «le Président Sall a fait énormément de choses pour Fatick. Mon ambition est d’aller au delà. Je veux réaliser plus d’infrastructures, faire plus de social dans sa ville natale ».

Pour rester original, au moment de communier avec les Fatickois, Amadou Ba a initié quelque chose qu’il n’a faite jusqu’ici. S’improviser maître de sa propre cérémonie. Quelle humilité. Macky Sall avait surpris en 2019 par son footing en compagnie des jeunes. Son poulain, a lui aussi, sortie de sa botte secrète, un tour imparable pour séduire davantage l’Assistance.

Comme quoi, entre Amadou Ba et Macky Sall, il n’y a pas que Bby et le beige marron qui les unissent. Ils ont du génie!

Ousmane Gandhy Ba

5- Présidentielle de 2024 : Abdoul MBAYE attend le second tour pour voter contre la «continuité »

Le code électoral consensuel de 1993 a rendu impossible la victoire électorale par manipulation du vote au Sénégal. Les observateurs étrangers pour y contrôler le bon déroulement des scrutins n’y sont aujourd’hui présents que pour du tourisme. Leur satisfecit est et sera systématique.

Ce sont désormais les modifications apportées à ce Code avant l’élection présidentielle de 2019 pour le déstructurer (notamment relation électeur-éligibilité et parrainages) qui font sortir des urnes les résultats souhaités grâce à la confection de listes de candidats en fonction des sondages, “truquées” en amont par l’élimination des adversaires du Pouvoir les plus dangereux et des “perturbateurs” potentiels. Telle est la nouvelle manière de gagner une élection sans coup férir sous le couvert de la loi au Sénégal. Ce fut le cas lors de l’élection présidentielle de 2019. Il sera malheureusement déjà trop tard lorsque les Sénégalais comprendront que c’est également ce qui se sera produit en 2024.

J’ai donc choisi de donner du sens à mon vote et de montrer par mon abstention mon refus d’accepter l’établissement d’une liste de candidats en violation de la Constitution (contrôle des parrainages et de la binationalité), par la non-exécution d’une décision de Justice de la CJ CEDEAO (suppression du parrainage décidée dès 2021) et le recours à des injustices flagrantes (tirage au sort discriminatoire, erreurs manifestes dans le contrôle “informatisé” des parrainages et “erreur judiciaire” dans l’appréciation d’une nationalité exclusivement sénégalaise). J’avoue avoir été surpris par l’ampleur du mouvement rejetant le principe d’une correction de ces violations et erreurs, ces dernières fussent-elles volontaires ou non. Cela est certes un problème d’éthique, mais aussi d’incompréhension par l’opposition que la probabilité de faire élire un candidat de son camp repose sur une inclusivité large mobilisant et dispersant les voix aux dépens de celui de la majorité.

Toutefois, au second tour, s’il y en a un, je voterai contre la continuité d’une gouvernance qui a fait tant de mal à notre pays en détruisant ses fondamentaux moraux, économiques et financiers. Une gouvernance qui a introduit la corruption partout et engagé notre pays dans des impasses budgétaire, d’endettement, d’inflation galopante, de croissance en berne et d’hyper-chômage des jeunes, dont il sera particulièrement difficile de sortir et de se relever.

Mes compagnons et sympathisants restent bien entendu libres de faire le choix qu’ils considèrent le meilleur pour notre pays et pour sa démocratie.  Me concernant, je fais celui de d’abord manifester mon total désaccord avec le processus vicié et inique de confection manipulée de la liste des candidats ; et d’ensuite voter au second tour contre la continuité de la mal gouvernance qui mène le Sénégal à une catastrophe programmée.

par Abdoul Mbaye

 

 

Leave feedback about this

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Add Field

CONS

+
Add Field
Choose Image
Choose Video
WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
X