mai 26, 2024
LA SOCIÉTÉ "MY MEDIA GROUP " SOCIÉTÉ ÉDITRICE DU QUOTIDIEN "DAKARTIMES" DERKLE CITE MARINE N° 37. EMAIL: courrierdkt@gmail.com. SITE WEB: www.dakartimes.net.
Economie

Favoriser la transition de l’Afrique vers l’économie circulaire pour assurer l’avenir du monde

Face à la triple crise du changement climatique, de la pollution et de la perte de biodiversité, l’Afrique se trouve à un moment charnière. Alors qu’il cherche à progresser vers un avenir vert et durable, le continent se révèle de plus en plus essentiel pour faire avancer le programme mondial d’action pour le climat. De ce fait, le besoin urgent de passer à une économie circulaire n’a jamais été aussi critique, et la Banque africaine de développement, à travers la Facilité africaine pour l’économie circulaire (ACEF) et l’Alliance africaine pour l’économie circulaire (ACEA), est à l’avant-garde de ces efforts.

Lors du Forum mondial de l’économie circulaire (WCEF) qui s’est tenu à Bruxelles du 15 au 18 avril 2024, les deux entités soutenues par la Banque ont souligné le rôle crucial de l’Afrique dans la transition mondiale vers l’économie circulaire et ont présenté des mesures stratégiques pour accélérer cette transition vitale.

Représentées par Davinah Milenge, coordinatrice principale de programme à la Facilité africaine pour l’économie circulaire et Margaret Kamau, gestionnaire de tâches à l’Alliance africaine pour l’économie circulaire, elles ont présenté les perspectives de l’Afrique sur l’importance de l’économie circulaire et le contexte unique du continent lors de plusieurs sessions. 

Au cours de la séance plénière de l’événement, intitulée « Transformer les visions circulaires en actions », Al-Hamndou Dorsouma, de la Banque africaine de développement, s’est joint à Vivianne Heijnen, ministre néerlandaise de l’Environnement et à Ambroise Fayolle, vice-président de la Banque européenne d’investissement, pour s’adresser à un auditoire de près de 1 500 personnes.

M. Dorsouma, qui représentait Anthony Nyong, directeur du Département du changement climatique et de la croissance verte du Groupe de la Banque africaine de développement, a déclaré : « Le soutien à la transition circulaire en Afrique est aujourd’hui plus que jamais une nécessité absolue, et non un choix. Il s’agit d’une question urgente à l’échelle mondiale. »

Avec une population africaine qui devrait doubler pour atteindre 2,5 milliards d’habitants d’ici 2050 et 83 % de ses pays qui dépendent fortement des ressources naturelles pour leurs revenus et leur croissance économique, les futures mesures du continent pourraient soit renforcer les efforts mondiaux en faveur du climat, soit les faire reculer, selon que les profils d’émissions ressemblent ou non à ceux de pays tels que le Botswana ou l’Égypte, qui produisent des niveaux comparables d’émissions de gaz à effet de serre chaque année.

Les interventions de l’ACEF ont mis en évidence des stratégies concrètes pour accélérer la transformation circulaire en Afrique, complétées par les réflexions de l’ACEA sur le contexte spécifique du continent. L’ACEF a présenté certaines de ces stratégies lors d’une session intitulée « Franchir les frontières : financer l’économie circulaire avec les banques promotionnelles » et à travers d’autres engagements.

Ces stratégies impliquent une approche à trois volets pour conduire une transformation circulaire systémique à tous les niveaux, la nécessité de solutions financières et d’un soutien sectoriel adaptés pour répondre aux besoins uniques de l’Afrique, et une étroite collaboration entre les parties prenantes pour aligner et renforcer les objectifs du continent en matière d’économie circulaire. Cela nécessitera de soutenir le travail de l’ACEA et de s’aligner sur le Plan d’action pour l’économie circulaire de l’Union africaine.

L’ACEA, en collaboration avec le ministère finlandais des Affaires étrangères, a piloté les sessions intitulées « La localisation est-elle importante pour la transition énergétique ? » et « Renforcer la circularité dans le secteur minier en Afrique ». Ces sessions ont mis en exergue les vastes réserves minérales du continent, qui représentent 30 % de l’offre mondiale.

« Les décisions de l’Afrique auront de profondes implications dans le monde entier, ce qui nécessite de donner au continent les moyens de faire des choix durables avec ses minéraux critiques », a déclaré Mme Milenge.

L’ACEF est le seul fonds fiduciaire multidonateurs dédié à l’intégration de l’économie circulaire en Afrique. L’ACEA stimule la transition de l’Afrique vers une économie circulaire aux niveaux national, régional et continental en fonctionnant comme une plateforme collaborative pour coordonner et relier les initiatives à travers le continent.

Le Forum mondial annuel de l’économie circulaire (WCEF), une initiative mondiale promue par la Finlande et Sitra, le Fonds finlandais pour l’innovation, présente les meilleures solutions mondiales en matière d’économie circulaire. Des chefs d’entreprise, des décideurs politiques et des experts du monde entier y participent. SOURCE : BAD

 

Leave feedback about this

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Add Field

CONS

+
Add Field
Choose Image
Choose Video
WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
X