avril 16, 2024
LA SOCIÉTÉ "MY MEDIA GROUP " SOCIÉTÉ ÉDITRICE DU QUOTIDIEN "DAKARTIMES" DERKLE CITE MARINE N° 37. EMAIL: courrierdkt@gmail.com. SITE WEB: www.dakartimes.net.
A la une

ROBERT BOURGI SUR LA VICTOIRE DE DIOMAYE FAYE «C’est le rejet de Macky Sall et de son pouvoir »

Me Robert Bourgi nous donne son avis sur l’élection présidentielle de dimanche dernier soldée par la victoire de Diomaye FAYE au premier tour. Il a dénoncé le comportement des caciques de l’Apr et de Benno qui selon lui, ont saboté leur propre candidat.

Quelle lecture faites-vous des résultats de l’élection du 24 mars 24 ?

A vrai dire, j’ai été absolument stupéfait du score tout à fait exceptionnel du candidat Diomaye Faye. Etre élu au premier tour à presque 60% des voix en ayant fait campagne en très grande partie depuis la prison où il était incarcéré avec son comparse Ousmane Sonko. Les voies de Dieu sont impénétrables. « Yallah rek moko khame ! » ( Dieul seul est omniscient !) Le candidat sérieux qu’est mon frère et ami Amadou Bâ a payé très cher la forte impopularité du régime Macky Sall. C’est le rejet de Macky Sall et de son pouvoir qui a scellé la défaite d’Amadou Bâ. Le peuple en majorité et la jeunesse ont eu beaucoup de mémoire ce 24 mars et l’addition a été chère.

Comment interprétez-vous le faible score d’Amadou Bâ ?

Amadou Bâ a fait une très bonne campagne. Il s’est totalement investi bien avant l’ouverture de la campagne. Il a donné de sa personne, parcouru le Sénégal jusqu’à ses moins recoins. Nous nous parlions  parfois à 3 et 4 heures du matin, venant de terminer meetings et réunions. Mais que faire quand on a contre soi de grandes figures de l’APR et de BBY ? C’est là une réalité, sombre et condamnable. Ces gens-là, absolument méprisables, ont scié la branche sur laquelle ils étaient assis et provoqué non seulement la défaite d’Amadou Bâ, le candidat du parti au pouvoir, mais l’engloutissement du régime dont, à dire vrai, la majorité des sénégalais ne voulait plus. Le constat d’échec est lourd et l’acte de décès du régime de Macky Sall très clair.

Que pensez-vous de ce qui se dit au Sénégal, que c’est au sein de l’APR et de BBY que se trouvent les vrais adversaires d’Amadou Bâ. Et que pensez-vous de la déclaration du Ministre conseiller Oumar Sow accusant même le Président Macky Sall d’avoir favorisé l’élection du candidat Diomaye Faye ?

Dans plusieurs de mes interviews dans la presse sénégalaise, j’avais personnellement dénoncé l’attitude suicidaire de bien de caciques de la mouvance présidentielle de fragiliser le candidat Amadou Bâ. Ils n’ont jamais accepté ce choix. Haro sur Amadou Bâ. Je les ai entendus dire que c’était un homme déloyal, ingrat, faux, hypocrite et porté naturellement sur la trahison. On l’a même accusé en très haut lieu de pactiser en coulisses avec le Pastef puisqu’il appartient au monde des Impôts comme Sonko et Diomaye. J’accuse solennellement ces responsables-là de la pire turpitude, véhiculant des propos mensongers et calomnieux. J’ai dit moi-même au Président de la République qu’il aurait dû taper du poing sur la table et interdire toute candidature parallèle à celle d’Amadou Bâ. Je sentais venir l’ouragan venu d’en face qui allait tout emporter. Ouragan est un faible mot, c’est à un véritable tsunami qu’ont assisté tous les sénégalais. Rentrant de Dakar, je suis allé narrer tout cela à un éminent homme politique français qui a en ces mots. « Robert, ce qui s’est passé dans ton pays natal est absolument inouï. Diomaye Faye a commencé le Ramadan en prison et va le terminer au Palais Présidentiel. C’est fou ! » Oui c’est fou ! Ces sicaires de l’ancien régime vont apprendre maintenant le mot « Retraité de la politique ». Les nouveaux tenants du pouvoir vont procéder à un audit des comptes publics, vont étudier la situation financière de chacun des responsables politiques de ces dernières décennies, leur demander des comptes. Pas de chasse aux sorcières mais faire triompher la justice. Le peuple souverain a le droit de savoir qui est qui et qui est quoi ? Le pouvoir nouveau sait y faire et saura y faire. Ils viennent pour la plupart d’entre eux du monde financier : la banque, les impôts, le domaine sont leur domaine d’activité. Le peuple souverain les observe et attend que justice et équité soient faites.

Diomaye Faye, Ousmane Sonko seront-ils à la hauteur pour gouverner le pays ? Leur nouvelle administration aura-t-elle les capacités pour gérer un Etat ?

Ne soyez pas si inquiet pour les nouveaux dirigeants. Ils apprendront très vite. L’intelligence ne leur fait pas défaut. Le courage, la détermination et le désir absolu de servir le pays sont les armes de la réussite. Il leur faudra apprendre et gérer la patience. Il leur faudra saisir les enjeux nationaux et internationaux. Eviter toute précipitation. Bien distinguer les vrais partenaires. Ecarte toute tentative de domination de quelque nature qu’elle soit, venue de l’extérieur. Faire régner le principe du donnant-donnant. Je mets au défi quiconque de me démentir lorsque je dis que je n’ai jamais lancé des attaques ad hominem contre Ousmane Sonko. Etudiez mes interviews dans la presse sénégalaise, j’ai toujours souligné le charisme, l’autorité naturelle, le courage et l’éloquence d’Ousmane Sonko. Je l’ai mis en garde contre la violence de ses propos. Je ne serai jamais ouvrier de la 25e heure encore moins à quelques jours de mes 79 ans. Les mêmes caciques qui ont « crucifié » Amadou Bâ m’ont fait le reproche véhément de fréquenter les gens du Pastef jusqu’à faire remonter leur colère jusqu’au sommet de l’Etat. Je suis un homme libre. Oui, j’ai servi le chef de l’Etat. Oui, il m’honorait de sa confiante amitié. Oui, je ne saurai oublier les longs moments passés à sa compagnie si agréable et si intéressante intra et extra muros. Mais je n’ai jamais été serviteur aveugle, silencieux et servile. Je n’ai jamais eu l’habitude de me taire quand j’avais envie de dire mes vérités. Je l’ai souvent payé cher mais je n’ai jamais voilé ma face et n’ai jamais eu honte de moi. Macky Sall, tu demeures toujours mon frère et ami. Bonne chance et pleine réussite à Diomaye Faye et Ousmane Sonko. Le Sénégal avant tout ! Transcription faite par El Hadji Malick SARR

 

 

Leave feedback about this

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Add Field

CONS

+
Add Field
Choose Image
Choose Video
WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
X