avril 16, 2024
LA SOCIÉTÉ "MY MEDIA GROUP " SOCIÉTÉ ÉDITRICE DU QUOTIDIEN "DAKARTIMES" DERKLE CITE MARINE N° 37. EMAIL: courrierdkt@gmail.com. SITE WEB: www.dakartimes.net.
Sport

SENEGALAIS DE LA PREMIER LEAGUE : Jackson et PM Sarr, ces étoiles qui brillent dans le ciel anglais

Parmi les cinq internationaux sénégalais qui évoluent en Premier League, il y en a deux qui brillent de mille feux ces derniers temps. Il s’agit des plus jeunes : Pape Matar Sarr avec Tottenham et Nicolas Jackson avec les Blues de Chelsea. Devenus tous titulaires indiscutables, ces deux jeunes « Lions » ont leurs impacts dans les récentes performances de leurs clubs respectifs.  

Dans le meilleur et le plus prestigieux championnat au monde, la Premier League, il y a deux jeunes sénégalais qui tissent leurs toiles. Pape Matar Sarr et Nicolas Jackson sont devenus de véritables étoiles qui brillent dans le ciel anglais.

PMS, le métronome des Spurs

Les dirigeants de Tottenham ont bien raison de prolonger leur contrat avec Pape Matar Sarr jusqu’en 2030.  Le milieu de terrain international sénégalais, âgé de 21 ans, est en train de devenir, sans conteste, la révélation de la saison. « Son style tout en action et sa capacité à couvrir le terrain ont vraiment attiré l’attention de la nouvelle équipe d’Ange Postecoglou », écrivait le club dans un communiqué publié au mois de janvier dernier, annonçant la signature d’un nouveau contrat avec le sénégalais.

Le weekend dernier encore, le natif de Thiès a réalisé une nouvelle prestation remarquée lors de la précieuse et belle victoire des Spurs devant Aston Villa dans ce duel de haut de tableau. Omniprésent sur le terrain, précieux dans la possession et sans relâche au marquage, très efficace dans le dernier tiers, Pape Matar a pris une autre dimension, dans une équipe où les places sont si chères. Sa prestation dimanche dernier, avec une passe décisive qui fait parler (un centre magnifique et en mouvement pour James Maddison sur l’ouverture du score des Spurs) confirme son niveau actuel. Son coach n’a pas tari d’éloges sur son jeune milieu de terrain après ce choc remporté haut la main (0-4). « Il a été brillant, avec beaucoup d’énergie… Il a une grande qualité de jeu, c’était un superbe ballon vers Madders (James Maddison) pour le premier but, et c’était un but important. Il donne toujours tout sur le terrain. J’ai trouvé qu’il n’avait pas eu de chance avec ce carton jaune, pour être honnête, mais, encore une fois, il s’est bien comporté. Pour un jeune joueur, il est très mature et la beauté des garçons comme ça, et nous en avons quelques-uns dans notre équipe, c’est qu’ils ont le potentiel pour aller vraiment haut…», a reconnu Ange Postecoglou.

Comme lors de la victoire contre Crystal Palace, contre Brighton…, le fils de Sidate Sarr est en train de devenir, malgré son jeune âge, le chef d’orchestre de l’équipe de Tottenham ; capable de donner le tempo, de calmer ou d’accélérer quand il faut. Son coach, ses coéquipiers et le public du Tottenham Hotspur Stadium croient beaucoup en ce jeune sénégalais. Avec Jackson, ils sont en train d’illuminer la Premier League.

Jackson, la performance malgré les critiques

Quand il a quitté Villaréal pour rejoindre Chelsea l’été dernier pour un transfert estimé à plus de 35 millions d’euros (jusqu’en 2031), le prodige sénégalais suscitait déjà de nombreux espoirs en raison de sa belle fin de saison chez les « Sous-marins jaunes ». S’il a été phénoménal durant la pré-saison, l’international sénégalais était loin d’enchanter les fans des Blues. Son « indiscipline » sur le terrain et les mauvaises performances de son équipe durant la première moitié de saison font de lui la cible idéale de nombreuses critiques. Néanmoins, le jeune attaquant (22 ans) ne se laisse pas faire.

«De Bruyne et Salah étaient là. Ils ont connu des difficultés ici et sont désormais de grands joueurs. Ils n’ont pas écouté les gens qui ne connaissent pas le football… C’est correct, c’est ma première saison, donc je suis heureux, même si tout le monde raconte des conneries, je le suis. Je me fiche de ce que disent les gens. Ce sont juste des gens qui ne connaissent pas le football. Je vais simplement continuer à jouer plus de matchs et à marquer plus de buts pour l’équipe» répondait le joueur dans une interview avec The Standard.

Pourtant, derrière ces critiques, se cachent des statistiques très honorables et des performances dignes d’un titulaire. Avec 9 buts et 3 passes décisives en 24 matchs disputés, l’ancien joueur du Casa Sport de Ziguinchor, fait mieux que la légende ivoirienne Didier Drogba sur les mêmes bases de sa première saison avec Chelsea. Il a même égalé le record de son illustre prédécesseur El Hadji Ousseynou Diouf qui avait claqué 9 buts en 27 matchs avec Bolton  lors de la saison 2004-2005. Lundi contre Newcastle, il a inscrit son troisième but en trois matchs de rangs, son 12ème toutes compétitions confondues. Il plus d’être le meilleur buteur de Chelsea, Nicolas Jackson est aussi très présent dans le jeu, excellent dos au but, en un contre un…, bref dans la conservation du ballon et très généreux dans l’effort. Mauricio Pochettino ne s’y trompe pas en le maintenant sur son onze de départ malgré la vox populi.

Jacques Victor GOMIS

 

Leave feedback about this

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Add Field

CONS

+
Add Field
Choose Image
Choose Video
WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
X