avril 16, 2024
LA SOCIÉTÉ "MY MEDIA GROUP " SOCIÉTÉ ÉDITRICE DU QUOTIDIEN "DAKARTIMES" DERKLE CITE MARINE N° 37. EMAIL: courrierdkt@gmail.com. SITE WEB: www.dakartimes.net.
A la une

BASSIROU DIAKHER DIOMAYE FAYE, 5EME PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE : Les félicitations de la classe politique toute confondue

Bassirou Diakher Diomaye FAYE ! Retenez bien ce nom. A la suite de l’élection présidentielle du 24 mars 2024, il a été plébiscité par les électeurs devant son principal adversaire Amadou BA, candidat de la coalition du président sortant. En attendant la proclamation des résultats officiels par des organes habilités, « les urnes ont parlé » pour paraphraser le président Macky Sall. Mais aussi et surtout on aura retenu que cette élection vient encore conforter la démocratie sénégalaise tant vantée en Afrique. La classe politique, pouvoir et opposition, a reconnu la victoire de Diomaye dès le premier avec plus de 50% des voix. Amadou BA a appelé le candidat de Diomaye Président pour le féliciter et lui souhaiter pleins succès dans sa nouvelle mission. Le candidat malheureux de Benno Bokk Yakaar n’est pas le seul à le faire d’ailleurs. Comme cela pourrait surprendre certains, Macky Sall a, dans un tweet, reconnu la victoire de Bassirou Diomaye Faye et l’a félicité. « Je salue le bon déroulement de l’élection présidentielle du 24 mars 2024 et félicite le vainqueur, M. Bassirou Diomaye Faye, que les tendances donnent gagnant. C’est la victoire de la démocratie sénégalaise », a écrit le président sortant sur X.

De son côté, Amadou BA dira : « Au regard des tendances des résultats de l’élection présidentielle et en attendant la proclamation officielle, je félicite le Président Bassirou Diomaye Diakhar Faye pour sa victoire dès le premier tour ». Le candidat de BBY « prie le Tout Puissant de lui accorder l’énergie et la force nécessaires pour assumer cette haute fonction à la tête de notre pays » avant de souhaiter au successeur de Macky Sall « beaucoup de réussite et de succès pour le bien-être du peuple sénégalais ».

Khalifa Sall félicite « vivement » Bassirou Diomaye FAYE

Khalifa Sall dont les tendances actuelles classent à la troisième place à l’issue de cette présidentielle dira : « Les Sénégalais se sont exprimés ce jour dans la paix et la sérénité, montrant une nouvelle fois notre attachement indéfectible à la démocratie. » L’ancien maire de Dakar a ainsi félicité le peuple sénégalais « pour sa maturité et sa responsabilité. » Après avoir remercié les électrices et les électeurs qui ont porté leurs suffrages sur sa personne et dont la « confiance m’oblige et m’engage », Khalifa Sall déclare à l’endroit du vainqueur : « Je félicite vivement Bassirou Diomaye Diakhar Faye que les tendances lourdes placent en tête du scrutin. »

Thierno Alassane Sall évoque un renouveau politique et félicite Diomaye Faye

A l’instar de ses camarades de l’opposition, Thierno Alassane, lui aussi candidat malheureux à cette élection, souligne que « le peuple sénégalais a parlé. Malgré les tentatives de report et les pressions, cette élection a pu se tenir, témoignant de notre attachement commun à la démocratie. C’est avec une grande humilité et un profond respect que je salue la détermination de chaque Sénégalaise et Sénégalais qui a participé à ce moment historique. »

« TAS » ajoute : « Votre volonté de changement, exprimée clairement dans les urnes, est le reflet d’une aspiration à une nouvelle alternance, à un renouveau politique que nous appelons tous de nos vœux. »

« Si les tendances se confirment, le candidat Bassirou Diomaye Faye aura reçu un plebiscite enthousiaste du Peuple sénégalais. Je l’en félicite. Je souhaite, pour la survie du pays, que le “projet” adoubé par les Sénégalais, puisse répondre aux promesses faites aux conducteurs de Jakarta, aux marchands ambulants, aux chômeurs, à ceux qui sont tentés par la mer, à la détresse profonde des étudiants et des Sénégalais en général », a déclaré Thierno Alassane SALL.

Abdoul MBAYE adresse ses félicitations à la coalition « Diomaye Président » pour cette victoire « historique »

Dans un communiqué, signé hier 25 mars par Abdoul Mbaye, président de l’Alliance pour la Citoyenneté et le Travail (ACT), on peut lire ce qui suit : « Les tendances sont fortes, devenant irréversibles dans l’attente de leur validation par les Autorités compétentes. La seule onction qui vaille est le suffrage librement exprimé par le peuple sénégalais qui a exprimé sans ambages son désir d’un avenir meilleur incarné par une nouvelle génération de femmes et d’hommes politiques.

Cette forte demande d’un nouveau destin, exprimée par une forte majorité de nos compatriotes dès le premier tour de l’élection présidentielle du 24 mars 2024, s’impose à tous. Elle ne doit être ni entravée, ni trahie.

Nos vœux et prières sont pour une gouvernance nouvelle porteuse d’espoir, notamment au profit de cette jeunesse qui la réclame au prix de sang versé lors de manifestations et de vies perdues en mer lorsqu’elle fuit sa terre natale.

Nos chaleureuses félicitations vont à la coalition « Diomaye Président » pour cette victoire à n’en point douter historique. Elle confirme en effet l’existence d’une démocratie sénégalaise qui, même malmenée et manipulée, réussit à trouver les ressorts idoines pour provoquer les indispensables réponses et alternances à la mal gouvernance.

Nos félicitations vont également aux organisateurs d’un scrutin qui s’est déroulé dans le calme et sans aucun incident signalé, permettant à tous les citoyens qui le souhaitaient d’exprimer leur choix.

Puisse le Tout Puissant continuer à guider les pas de nos nouveaux gouvernants et éclairer leur chemin pour un mieux-être des Sénégalais, le seul objectif qui vaille en ces années de grande souffrance économique se succédant. »

Déclaration de Boubacar Camara, candidat malheureux à la présidentielle

« Chers compatriotes, militants, sympathisants du Parti de la Construction et de la Solidarité PCS JENGU TABAX et membres de la Coalition Kamâh 2024,

Tout d’abord, j’adresse mes vœux de prompt rétablissement au candidat M. Mouhamed Boun Abdallah Dionne, qui n’a pas pu  exercer son devoir citoyen, rappelant ainsi l’importance de la santé et du bien-être pour chacun de nous.

À l’issue de ce premier tour de l’élection présidentielle, je tiens à exprimer ma sincère gratitude à tous les citoyens qui ont porté leur choix sur ma modeste personne porteuse du programme politique, économique et social TABAX, symbolisant un désir ardent de changement de cap et de renouveau pour notre pays. Votre soutien constant et votre foi en notre mission de rupture reflètent l’engagement, la cohérence et la constance que nous avons promus.

Dans le soutien indéfectible à ma candidature, je tiens à accorder une mention spéciale à nos alliés de la Coalition Kamâh 2024 et à l’équipe de campagne dont la solidarité a été cruciale.

Je me félicite du bon déroulement du scrutin malgré les préoccupations légitimes exprimées. C’est le lieu de souligner la belle partition du peuple sénégalais, de la justice, de la société civile, de la presse, des candidats et acteurs politiques, de l’administration électorale et de la communauté internationale qui ont rendu possible la tenue de cette élection, maintes fois incertaine. Tout ceci démontre qu’avec peu d’efforts supplémentaires, le Sénégal peut se doter d’un processus électoral consensuel et irréprochable.

Le fait le plus marquant de cette élection que révèlent les premières tendances des résultats est l’arrivée de M. Bassirou Diomaye Diakhar FAYE en tête du scrutin. À cet égard, je tiens à le féliciter très chaleureusement pour sa notable performance qui indique une victoire irréversible au premier tour, en attendant les résultats officiels.

Je nourris l’espoir que, quelle que soit l’issue du scrutin, les préoccupations et aspirations du peuple sénégalais seront au cœur des actions entreprises, dans la paix et la sérénité,  afin de relever les défis nationaux et internationaux auxquels notre bien-aimé Sénégal est confronté ».

Nathaly Yamb : « Bassirou ne sera ni le premier, ni le dernier chef de l’Etat à avoir 2 ou plusieurs épouses officielles »

Ce n’est pas seulement la classe politique qui a salué l’organisation du scrutin du dimanche 24 mars dernier. D’autres acteurs de la société civile, comme Nathaly Yamb activiste panafricaine, ont commenté cette élection. Pour sa part, l’activiste franco-ivoirienne, « d’une part, la fonction de 1re dame n’existe pas dans la constitution ni dans aucun autre texte sénégalais. Il n’y a ni première, ni deuxième ni vingtième dame. Il y a l’épouse/les épouses/conjoint (s) du président de la République. Au regard de la loi, ce sont des citoyennes ordinaires. » A l’en croire, « le terme “1re dame” est donc un abus de langage très prisé, pas seulement en Afrique, mais un peu partout dans le monde. À ma connaissance, seuls les USA et les monarchies ont prévu le statut de First Lady/First Gentleman (ainsi que reine/roi consorts etc.) dans leurs textes. » Par ailleurs, dira-t-elle, « Bassirou ne sera ni le premier, ni le dernier chef de l’Etat à avoir 2 ou plusieurs épouses officielles: Barrow, Zuma, Oligui Nguema sont tous polygames assumés, Mobutu et Deby père l’ont aussi été (ce n’est qu’un échantillon). Et cela n’a jamais posé un quelconque problème au niveau protocolaire. L’épouse qui l’accompagnera sera décrite comme “première dame”, et s’il se fait accompagner des deux, ce seront “les premières dames”. »

Pour Kemi Seba, un autre activiste panafricain, « si la tendance se confirme , l’on pourra dire aisément que la victoire de Diomaye Faye est un signal fort  pour la totalité des tyrans , pions du néocolonialisme qui se trouvent à la tête de nos États africains actuellement  . Vous avez beau être tout puissants un temps, et PERSÉCUTER l’opposition , vous ne serez pas au pouvoir éternellement . Félicitation à Bassirou Diomaye Faye et au brave peuple sénégalais pour cette victoire mémorable  qui se dessine à l’horizon . Vos sacrifices ont payé . Dans sacrifice, il y a sacré. Vous avez été persécutés, humiliés , aujourd’hui le pouvoir au Sénégal  est , par la grâce de Dieu, dans vos mains. À vous de jouer et de combler les attentes illimitées du peuple que vous représentez ».

Kemi n’a pas manqué de dire : « Une pensée par ailleurs pour Patrice Talon, car le Bénin ������ sera le prochain pays qui connaîtra un basculement historique à la tête de l’Etat , avec une nouvelle génération panafricaniste qui prendra le pouvoir , déjouant ainsi les plans néocoloniaux que le système nous prépare en ce moment  …. Notez le bien ».

Aminata DIARRA et Boubacar CAMARA

Leave feedback about this

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Add Field

CONS

+
Add Field
Choose Image
Choose Video
WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
X